Mettre en place un chantier n’est pas la chose la plus simple du monde. En effet, les différentes mesures de sécurité à mettre en place diffèrent de plusieurs facteurs. On peut citer entre autres : la configuration des lieux et le type de chantier. Toutes ces mesures sont mises en place afin de prévenir les divers risques liés aux travaux qui menacent aussi bien les usagers que les intervenants sur le marché (une chute, une glissade ou même une collision).

Il est donc indispensable de prévenir et de protéger les usagers d’un chantier en les informant et en les guidant grâce à des équipements de chantier qui peut être vu et compris par tous. La signalétique sur un chantier permet de prévenir tous ces risques d’accident, mais offre également plus de sécurité. Nous vous disons tous ce qu’il y a à savoir sur la signalétique de chantier.

Quelles sont les obligations légales qu’a un chantier ?

La signalétique sur un chantier permet d’informer, de guider et de protéger les personnes à l’aide d’équipements de signalisation. Fait usage de la signalétique pour signaler toute zone de danger sur un chantier est obligatoire. Vous devrez donc faire usage d’une signalisation d’approche et de position.

Tout ceci est motivé par le fait que l’employeur sur un chantier de construction a l’obligation d’informer les intervenants et les usagers des risques qu’ils courent. Il doit également leur faire part de l’obligation de porter une protection individuelle sur le chantier (port d’un vêtement haute visibilité). En effet, cette obligation doit être claire et visible sur le chantier. Cette mention doit pouvoir être comprise par tout le monde.

Ainsi, la signalisation sur un chantier doit obligatoirement respecter quelques règles :

  • Être en mesure d’avertir les salariés de la configuration ou encore de la modification des lieux ;

  • Être en mesure de guider aussi bien les hommes que les automobiles en fonction de l’installation du chantier ;

  • Pouvoir prendre en considération la configuration, le type ainsi que la fréquentation du chantier.

Aussi, il faut ajouter que tout le matériel de signalisation doit être installé avant même que les travaux ne débutent sur un chantier.

Quels sont les différents types de signalisation sur un chantier ?

Il existe trois types de signalisation sur un chantier : la signalisation d’approche, la signalisation de position et la signalisation de fin de prescription.

La signalisation d’approche et de position est une notion importante de la signalétique sur un chantier. Elle permet de baliser facilement son chantier. En effet, la signalisation d’approche permet à tout véhicule ou à toute personne de savoir qu’il approche d’un chantier. Grâce aux panneaux de signalisation, il peut être informé qu’il vient dans une zone de travaux et savoir les dangers auxquels ils s’exposent. On peut également utiliser des panneaux de limitation de vitesse. Il s’agit d’une méthode de signalisation d’approche très efficace et qui respecte les règles. La signalisation d’approche est caractérisée par les panneaux de type AK.

Quant à la signalisation de position, elle permet de baliser la zone et aussi de tracer une nouvelle trajectoire. Pour cela, vous devrez utiliser les cônes de chantier ainsi que les barrières de chantier. Ces équipements répondent parfaitement aux besoins d’information, de guidage et de protection sur un chantier. Pour la signalisation de position, on utilise des cônes de signalisation, des séparateurs de voies et autres.

Enfin, la signalisation de fin de prescription permet de faire savoir aux automobilistes et aux piétons qu’ils arrivent à la fin de la zone de danger. Ce type de signalisation sur un chantier concerne principalement les panneaux de type BK.

Quels sont les accessoires indispensables pour effectuer la signalisation sur un chantier ?

Plusieurs accessoires peuvent être utilisés pour la signalisation sur un chantier. Parmi ces derniers, nous avons certaines qui sont indispensables à la sécurisation sur un chantier. Nous pouvons citer entre autres : les barrières de chantier, les cônes de chantier, les panneaux de chantier et les panneaux de limitation de vitesse.

Chacun de ces accessoires de sécurisation a un rôle défini. Ainsi, le cône de chantier est un élément permettant de baliser le chantier. On l’installe généralement sur toutes les zones d’intervention et de travaux. C’est donc un incontournable de la signalétique sur un chantier. L’avantage d’un tel accessoire est qu’il est très visible et surtout économique.

Quant aux panneaux de chantier, ils sont nombreux. Nous pouvons citer : les panneaux de permis de construire, les panneaux de permis de démolir, les panneaux multi-informations sur la sécurité et les panneaux d’orientation du public. Enfin, les panneaux de limitation de vitesse permettent de limiter la vitesse des automobilistes.

Quelles sont les dimensions des panneaux à utiliser ?

Si certains panneaux sont indispensables pour la signalétique sur un chantier. Toutefois, les dimensions des panneaux à utiliser ne sont pas standards. En effet, la taille des panneaux à utiliser doit être choisie en fonction de l’emplacement du chantier ou du type de route.

Dans un milieu urbain, on choisit la gamme ‘’petite’’ pour les routes étroites. Par contre, sur des routes bidirectionnelles, il vaut mieux utiliser des panneaux de taille normale. Quand il s’agit des routes avec des chaussées séparées, ce sont des panneaux de grande taille qu’il faut utiliser. Enfin, sur une autoroute, il faut également utiliser les panneaux de grande taille.

Aussi, il existe une hauteur à respecter pour l’implantation du panneau. Pour les panneaux de dangers temporaires, la règle veut que le panneau soit implanté entre 1 mètre et 2m30. Néanmoins, cette hauteur peut ne pas être respectée si le panneau dispose d’une fixation au sol. Cette fixation peut être un bi pied, un pied solidaire. Dans ce cas, la hauteur du panneau peut être d’un demi-mètre.

N’oublions pas également que le choix des panneaux dépend du type de route. À cet effet, il existe deux types de chantiers. Nous avons les chantiers mobiles et les chantiers fixes. Les chantiers mobiles sont des chantiers qui connaissent un avancement continu. Les chantiers fixes par contre, ne connaissent aucun avancement. Dans ce cas, la zone des travaux est la même. En plus de cela, il faut également prendre en compte la zone où se situe le chantier.

C’est ainsi que vous pourrez mettre en place la signalétique sur un chantier.

La signalétique sur un chantier